Spécialiste d'internet

Portes numériques

Câble internet et la fibre optique : tout savoir

Vous souhaitez profiter de la connexion internet chez vous, mais vous hésitez entre le câble et la fibre optique ? Découvrez dans cet article des éléments pouvant vous aider dans votre choix.

Le câble et la fibre optique

cable internet fibre

L’accès à Internet requiert l’utilisation de différentes technologies. L’ADSL occupe le monopole du marché en France. Cependant, la fibre optique qui a remplacé le câble coaxial pour la connexion internet est présente dans près de la moitié des foyers français depuis son déploiement en 2016.

Le câble coaxial : définition

Le câble coaxial était à l’origine utilisé pour les antennes de télévision. Il servait de relai entre la télévision et l’antenne « râteau ». Ce genre de câble est aussi utilisé pour la connexion internet via la technologie HFC ou hybride fibre coaxial. Le câble coaxial relie l’amplificateur de la fibre optique au logement de l’abonné pour les derniers mèes afin qu’il accède à Internet. Le câble de la fibre optique de 10 ou 15 m est conçu pour transmettre les données à grande vitesse. Découvrez dans cette vidéo plus de détails sur la différence entre câble et fibre optique :

Actuellement, plus de 95 % des foyers français utilisent encore l’ADSL pour se connecter à Internet. Cette technologie n’a cessé d’évoluer depuis son arrivée sur le marché en 1999. L’ADSL ou Asymmetric Digital Subscriber Line utilise une paire de fils de cuivre dédiés à la ligne téléphonique pour se connecter à Internet. Pour une connexion plus rapide, vous pouvez vérifier si votre logement est éligible ou non à l’ADSL 2+ ou au VDSL2. Ces versions améliorées de l’ADSL permettent d’atteindre théoriquement 25 Mbits/s pour l’ADSL 2+ et de 100Mbits/s le VDSL2. Le test d’éligibilité peut se faire en ligne sur le site du fournisseur de votre choix.

Les caractéristiques de la fibre optique

La fibre optique offre un débit de connexion élevé. Les opérateurs proposent généralement la fibre en FTTH ou Fiber to the Home. La fibre n’est pas reliée à un câble coaxial, mais directement raccordée au logement ou local pour accéder à Internet. Le raccordement requiert l’installation d’une prise optique. Pour l’heure, cette technologie est présente uniquement dans les grandes agglomérations. Certains opérateurs proposent la fibre en FTTLA à l’instar de SFR et de Bouygues. Contrairement au FTTH, le nœud optique arrête la fibre. Il peut s’agir d’une armoire ou d’un boîtier installé dans la cave de l’immeuble. Pour que la connexion internet par fibre optique arrive dans votre logement, il faut un câble coaxial de 10, 15, 20 ou 30 m selon le cas.

Différences entre ADSL et fibre optique

En dehors de la technologie, l’ADSL et la fibre optique diffèrent au niveau des débits et de la couverture.

Différences de débits

La principale différence entre les technologies utilisées pour accéder à Internet est le débit qu’elles proposent. La fibre optique reliée à un câble 10 m ou plus reste la plus performante en termes de vitesse de connexion. Elle peut atteindre 800 Mbit/s contre 15 Mbit/s pour l’ADSL. Néanmoins, l’arrivée du VDSL change un peu la donne. Son débit maximum avoisine les 100 Mbit/s, à condition de se trouver à moins de 500 m du répartiteur téléphonique.

Les différences de couverture du territoire

À l’heure actuelle, la fibre optique est encore peu présente en France, malgré son déploiement depuis 2016. En effet, au 31 décembre 2015, 14,5 millions de foyers étaient raccordables au câble selon l’ARCEP. Depuis, le déploiement s’accélère pour rendre 80 % des logements français éligibles au câble d’ici 2022 et faciliter leur accès internet par fibre optique. Que vous optiez pour l’ADSL ou pour la fibre optique, vous aurez obligatoirement besoin d’une box internet qui est généralement proposée en location. À noter que chez la plupart des fournisseurs, la location n’est pas incluse dans l’abonnement.

Pourquoi choisir la fibre optique ?

Si votre logement est raccordable au câble à la fibre optique, vous avez de la chance. Cette technologie présente divers avantages. En raison de ses débits très rapides, le téléchargement d’un film ne prend que quelques secondes. Quand vous voulez regarder des vidéos en streaming, elles s’ouvrent presque immédiatement. Un must pour ceux qui mettent régulièrement des vidéos en ligne. Grâce à la fibre optique, vous pouvez également vous connecter simultanément à plusieurs terminaux (ordinateur, téléphone, tablette…) et regarder des programmes en ultra-haute définition. Sachez que le débit internet reste constant, quelle que soit la longueur du câble coaxial reliant le nœud de raccordement de la fibre optique à votre logement (10, 15 ou 20 m). Le temps de réponse est très court pour le bonheur des joueurs en ligne.

Des gestes écoresponsables à mettre en place

L’informatique fait partie des aspects de la vie de bureau qui laissent une empreinte environnementale, notamment en termes de consommation d’énergie et de matières premières. Il est possible de mettre en place quelques gestes simples pour réduire ces impacts sur l’environnement.

Réduire la consommation de vos ordinateurs, tablettes et téléphones portables

Voici un tableau illustrant la consommation électrique de chaque matériel Internet.

| Équipement | Consommation | |---------------------------|---------------------------| | Smartphone | De 2 à 7 kWh/an | | Tablette | De 5 à 15 kWh/an | | Ordinateur portable | De 30 à 100 kWh/an | | Ordinateur fixe | De 120 à 250 kWh/an | | Box internet | De 150 à 300 kWh/an |

Pour réduire leur consommation, voici quelques astuces :

  • Si possible, mettez les appareils en mode « économie d’énergie ».
  • Mettez l’ordinateur en veille si vous devez vous absenter brièvement ou éteignez-le si vous devez quitter votre bureau pendant plus d’une heure. Ainsi, vous économiserez jusqu’à 11 % d’électricité.
  • Réglez la luminosité de vos écrans sans négliger votre confort visuel.

Faire attention à l’usage d’Internet et des mails

Contrairement aux idées reçues, l’Internet a des impacts environnementaux. Voici des pistes pour les réduire. Pour optimiser la réception et les envois de mails : classez-les dès leur arrivée et supprimez les spams. Vous n’avez pas besoin de mettre beaucoup de destinataires. N’utilisez pas systématiquement la fonction « répondre à tous ». Pour les pièces jointes, privilégiez les fichiers compressés ainsi que les documents optimisés et faciles à lire. * Pour les documents très lourds, remplacez les pièces jointes par un lien hypertexte.

Lors de vos recherches sur Internet :

  • Utilisez les mots clés pertinents pour affiner les réponses.
  • Pour économiser le rechargement des pages, utilisez les flèches « reculer » ou « avancer » au niveau de la barre d’adresse.
  • Fermez les onglets que vous n’utilisez pas pour fluidifier la navigation.

À travers cette page, découvrez plus en détail comment devenir écoresponsable au bureau.